marquage-ligne-blanche

Comment le marquage des lignes blanches sur les routes est-il aussi précis ?

De la résine thermoplastique

La peinture blanche est faite de résine thermoplastique mélangée à un pigment de dioxyde de titane et de minuscules billes de verre réfléchissantes. Sur les routes principales, il est appliqué à l’aide de véhicules de marquage routier dédiés qui livrent la peinture sous contrôle informatique.

marquage-au-sol-precis-ligne-blanche

Un barreur très qualifié

Il reste encore le défi à relever et assez complexe qui demande précision et à un rythme adapté aux conditions. C’est donc la tâche d’un barreur hautement qualifié et souvent très bien payé. Sur les petites routes, le travail est encore plus délicat, la peinture étant appliquée à partir d’un landau de pose, un simple chariot métallique équipé d’un chauffage pour maintenir le liquide de peinture.

L’habileté consiste maintenant à suivre la ligne avec précision et à la bonne vitesse pour s’assurer que les lignes sont de la bonne épaisseur et de la bonne largeur et aussi à arrêter et à démarrer le flux pour obtenir le bon modèle. Même si cela semble évident très peu de personne dispose d’une réelle compétence pour appliquer toutes les règles pour réaliser de belles lignes blanches sur nos routes, étonnant non ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *